les gérants de la Compostière de Montremond ont depuis fort longtemps été à l’écoute et au service de la population de plus en plus responsable de ses nombreux résidus (déchets vert, Gazon, taille, eaux usées, …etc) et qui a la volonté de préserver son environnement.

Par leur expérience acquise en agriculture,l’installation d’une plate-forme de compostage s’imposait pour mieux maîtriser ces déchets organiques sous contrôle des services de l’état. Plus que les paroles, le geste écologique est représentatif d’un état de la conscience environnementale.

   Pour répondre à la demande grandissante des citoyens voulant reprendre en main leur consommation en passant par un retour au jardinage, un point de vente de compost aux particuliers et professionnels a vu le jour. Devant la forte demande, la nécessité de fournir d’autres gammes comme les terreaux et paillages (Pouzzolane et paille de Miscanthus) s’est imposée.

Toujours à la recherche d’idées nouvelles, le lancement et le développement, en 2008, d’une culture comme le Miscanthus permet d’observer son comportement dans notre région sèche. Cette plante écologique, aux multiples vertus, s’inscrit dans un schéma d’éco-utilisation (paillage, énergie verte, isolant et bien d’autres).

Le processus de compostage

Fonctionnement de la plate-forme de compostage

Le métier de composteur ne s’improvise pas, ce métier fais partie des plus réglementé et fais l’objet de contrôle régulier par les différents services de l’état (chambre d’agriculture, péfecture, agence de l’eau et de l’environnement), afin d’être en bonne conformité la plate-forme doit être avant tout goudronnée et étanche, ainsi les écoulements sont récupérés empêchant toute pollution.

Les professionnels tels que les entreprises du paysage, les mairies et intercommunalité via les déchetteries amènent leurs Bio-déchets après les avoir pesé sur le pont bascule. Chaque déchet est identifié administrativement et à fais au préalable une série d’analyse afin d’être en toute conformité avec la réglementation en vigueur.

Le Broyage et la mise en andain

Les Bio-déchets sont broyés, arrosés et mélangés entre eux à l’aide d’une chargeuse articulée jusqu’à obtenir un mélange homogène pour permettre ainsi le début du processus de compostage.

Le Criblage

Au terme de cette transformation, le compost obtenu est passé au cribleur afin d’obtenir un produit homogène et prêt à la vente. Les matières trop grossières qui en ressortent repartiront au début du processus de compostage via le mélange.

Avant de pouvoir être commercialisé, le compost subira une série d’analyse afin de déterminer sa valeur agronomique pour le sol mais aussi et surtout pour sa bonne conformité environnementale, les paramètres analysés se porteront sur les métaux lourds, PCB, HAC et pathogène.

La fermentation

Une fois mis en andains, une élévation de la température se fait alors naturellement à l’intérieur des tas, ce phénomène est dût à l’activité croissante des bactéries qui se développent afin de digérer les matières, la température grimpe alors autour de 80 °C. Pour survivre, se développer et ne pas rentrer en phase anaérobie les bactéries ont besoin d’oxygène, pour remédier à cela plusieurs retournements fais avec une chargeuse auront lieu. Cette phase s’appelle la fermentation et dure environ 4 mois.

La maturation

Une fois que les matières fermentescibles sont dégradés par le travail des bactéries, c’est autour des champignons de prendre le relais, leurs rôles est de finir la dégradation des matières cellulosique et stabiliser le processus de compostage, cette étape va faire baisser la température à environ 55 ° C et durera environ 2 mois.

Dans cette phase les andains sont laissés plusieurs semaines au repos, le résultat obtenu sera alors du compost.