Depuis quelques années, l’écologie et  le développement durable sont devenus des sujets incontournables pour la population mondiale et européenne.

Les français, notamment, tentent de diminuer leur impact sur l’environnement en triant leurs déchets ménagers ou autres tels que les déchets verts, eaux usées …

C’est dans ce contexte que la plate-forme de compostage située à St Barthélémy (38270) a vu le jour.

Depuis sa création, la Compostière de Montremond respecte comme fil conducteur la transformation des déchets organiques en valorisation agricole sous le contrôle des diverses obligations gouvernementales. Les nombreuses expériences en agriculture des dirigeants permettent un fonctionnement optimisé de la plate-forme.

Cette démarche reste un geste écologique représentatif d’un état de conscience environnementale.

En parallèle de cette activité, la Compostière de Montremond a ouvert un point de vente afin de répondre au mieux à la demande grandissante des citoyens souhaitant revenir aux valeurs de la terre avec le jardinage et l’embellissement de leur jardin.

Ce point de vente est ouvert aux particuliers et aux professionnels et propose à la vente du compost, différents terres et terreaux ainsi que du paillage à base de minéraux (comme la Pouzzolane) ou de bois (comme le Miscanthus).

Toujours à la recherche d’idées nouvelles pour répondre au plus juste aux besoins de sa clientèle, la Compostière de Montremond a développé depuis 2008, la culture de Miscanthus. Ce paillage a pour objectif de réguler les besoins d’eau des végétaux face à une région relativement sèche telle qu’ici, en Rhône-Alpes-Auvergne. Cette plante écologique, aux multiples vertus, s’inscrit dans un schéma d’éco-utilisation (paillage, énergie verte, isolant, …).

Le processus de compostage

Fonctionnement de la plate-forme de compostage

Le métier de composteur fait partie des métiers les plus réglementés. Les plate-formes de compostage font l’objet de contrôles réguliers effectués par les différents services de l’État : Chambre d’Agriculture, Préfecture et Agence de l’Eau et de l’Environnement. Afin d’être en bonne conformité, la Compostière de Montremond doit être obligatoirement goudronnée et donc étanche pour pouvoir récupérer les écoulements dans des bassins spécialisés et éviter toute pollution.

Le stockage écologique

Les professionnels tels que les paysagistes, les mairies et les communautés de commune à travers les déchetteries apportent leurs déchets verts sur la plate-forme.

Les véhicules transportant ces bio-déchets s’arrêtent dans un premier temps sur le pont-bascule afin de peser leur poids d’entrée. Après avoir pesé, les véhicules déposent leurs déchets sur l’aire de stockage dédiée de la plate-forme, puis ressortent en effectuant une seconde pesée, qui sera la pesée de sortie. La différence entre les deux pesées correspond à la quantité de déchets déposés.

Chaque déchet est identifié administrativement et fait l’objet au préalable d’une série d’analyses afin d’être en conformité avec la réglementation en vigueur. Les pesées associées à l’identification des déchets permet à la Compostière de Montremond d’avoir un suivi sur la quantité de déchets entrés sur le site et d’optimiser les prochaines étapes.

Le Broyage et la mise en andain

Après un tri des éléments indésirables (plastique, verre, ferraille, cartons, …), les Bio-déchets sont broyés, arrosés et mélangés entre eux à l’aide d’une chargeuse articulée jusqu’à obtenir un mélange homogène. C’est le début de la fermentation.

La fermentation

Après le broyage, les Bio-déchets sont répartis en lots et mis en tas appelés andains. Ils sont régulièrement retournés pour aérer le compost afin d’apporter aux micro-organismes l’oxygène nécessaire et éviter de trop fortes odeurs. La fermentation dure environ 4 mois.

La maturation

Un produit mûr est un produit qui a atteint son développement complet. Pour la matière organique présente dans le compost, cela signifie qu’elle a atteint la même biodégradabilité que celle du sol et qu’elle ne présente aucun risque pour la culture. Le compost est prêt à l’emploi.

Le Criblage

Au terme de cette transformation, le compost obtenu est passé au cribleur afin d’obtenir un produit homogène et assez fin pour être mis à la vente. Les matières trop grossières qui en ressortent repartiront au début du processus de compostage.

Avant de pouvoir être commercialisé, le compost subira une série d’analyses afin de déterminer sa valeur agronomique pour le sol et le respect de sa conformité environnementale (métaux lourds, PCB, HAC et pathogène).